dimanche 2 septembre 2012

Strip tease au Salon de l'auto à Chengdu


Un salon de l'automobile sans ses jolies hôtesses sexy, c'est comme un sapin de Noël privé de ses guirlandes électriques. L'essentiel est là, certes, mais la envoûtement manque. 

C'est en tout cas le sentiment qu'on éprouve chaque fois qu'on pénètre dans un salon de l'auto. Y a que ça, des grosses voitures rutilantes, des concepts cars futuristes et des hôtesses blondes, brunes ou rousses, sensuellement vêtues, jupe courte et chemisier affriolant, qui semblent vous dire: "une femme n'est pas loin de la voiture".

Donc, en achetant la voiture, "il y a une grande probabilité que une femme couche avec toi". 

Les publicitaires, ces génies des pulsions humaines, nous ont bien sorti un beau jour, souvenez-vous, une pub pour un modèle Audi montrant un homme qui reluque une jolie femme avec le slogan : 
"Il a la voiture, il a l'argent, il aura la femme". 

Traduction primaire, dans la pub et dans les salons de l'automobile: "Toi vouloir être mâle dominant, toi besoin d'un moteur surpuissant, moi te promettre conquérir femme inaccessible". 

Une fois que l'hôtesse sexy a ferré le poisson, le vendeur fait son apparition sur le stand d'exposition, pour t'abreuver d'informations techniques, de nombre de chevaux et de consommation au 100.

Les publicitaires chinois reprennent les techniques occidentales, mais en moins glamour. Ce n'est pas de la suggestion, c'est du brut de décoffrage, du sein nu. Ainsi, au salon de l'auto de Chengdu :


1 commentaire:

  1. I've just downloaded iStripper, so I can have the hottest virtual strippers on my desktop.

    RépondreSupprimer